Mélanie Jolly

Sa formation débute par la danse classique, puis la danse contemporaine au Conservatoire à Rayonnement Régional de Poitiers de 2004 à 2007. La rencontre avec l’improvisation et surtout le Contact Improvisation à l’Université de Poitiers va être déterminante.
Avec Claire Filmon, elle découvre une relation à soi et aux autres basée sur une écoute de l’instant, le ressenti, la conscience du corps, et un immense plaisir du mouvement. Elle n’a cessé par la suite de se former auprès de cette très grande danseuse improvisatrice.
Elle poursuit sa formation en Contact Improvisation auprès de Nancy Stark-Smith, Andrew De Lotbinière Harwood, Kees Lemmens. Elle suit aussi des stages d’improvisation avec Karim Sebbar, Rosalind Crisp, Juan Manuel Vicente, Lê Quan Ninh et Clara Cornil.
Elle découvre avec intérêt d’autres pratiques telles que le Body Mind Centering® avec Elise Bernard, Axis Syllabus avec Antoine Ragot, le yoga avec Marjolaine Frèrebeau.

Elle participe à des groupes de recherche autour de la composition dans l’instant durant de nombreuses années, tout d’abord au sein de l’ARDICI, groupe autogéré basé à Poitiers, et accompagné par Claire Filmon. Elle y créé la solo « Ô » en 2010. Puis, au sein du Collectif Zone d’Appui Provisoire, un groupe se retrouve régulièrement pour expérimenter la relation entre danse, musique et voix dans cette pratique de l’improvisation, thème qui traverse toute sa recherche depuis 2007.

Mélanie Jolly créé la pièce Si cela se capture… en 2010-2011.

Elle rencontre aussi le travail d’Hervé Diasnas, participe à la création d’un spectacle pour la Cie du Coq à l’Âne (Danièle Virlouvet) et pour Marine Anthony, plasticienne.

Elle étudie le piano au Conservatoire de Saintes puis au CRR de Poitiers jusqu’en 2006, et chante au sein du choeur du CRR de Poitiers puis du choeur de chambre de la Vienne, avec lequel elle danse aussi dans un programme mêlant chant et pratiques improvisées (Créations), de 2010 à 2013.

Très attirée par le chant, elle suit aussi plusieurs stages avec Daïnouri Choque, David Hykes (chant harmonique), ainsi qu’avec Géraldine Keller (improvisation vocale).

Elle est à l’origine du Collectif Zone d’Appui Provisoire, et c’est au sein de cette compagnie qu’elle développe de plus en plus son travail, aussi bien en tant que danseuse, chercheuse en mouvement, qu’en tant que pédagogue.
Elle intervient en tant qu’artiste auprès de divers publics, enfants, adultes, adultes handicapés mentaux, partageant sa passion pour la connaissance de son corps et la libération de l’expression par le mouvement. Elle enseigne aussi le Contact Improvisation à Poitiers et ailleurs, et participe aux rencontres européennes d’enseignants du Contact Improvisation, ECITE, en 2015 et 2016.

Depuis 2013, elle se forme en Eutonie Gerda Alexander®, pratique d’éducation somatique. Elle trouve là l’essence de ce qui la passionne depuis tant d’années : une connaissance toujours plus approfondie de soi à travers le corps et le mouvement, qui précise son intérêt pour la conscience corporelle comme source d’expression dansée, et affermit ses compétences en tant que danseuse et pédagogue.

Photos © J.-F. Quais