Atelier contact improvisation

Le contact improvisation fait partie de la post-modern dance américaine.
La pièce
Magnesium de Steve Paxton (1972) marque le début d’une recherche toujours très active, actuelle, et sans cesse renouvelée.
Cette pratique de mouvement dansé, qui a notamment été influencée par l’aïkido et la gymnastique, réunit deux personnes (ou plus) en contact par n’importe quelle partie du corps.
Les partenaires suivent la dynamique impulsée par l’échange du poids de leur corps, par les portés qui en découlent, dialoguent en explorant leur rapport à la gravité.
Le contact improvisation est ainsi une forme de mouvement libre, évoluant au gré de la spontanéité et de la faculté d’adaptation des improvisateurs.

Dans cet atelier, nous proposons des exercices permettant d’explorer la relation aux partenaires et au sol: prendre conscience de son corps, découvrir de nouvelles possibilités de mouvement, trouver à la fois confiance, lâcher-prise et créativité… toujours dans une écoute bienveillante de chacun.

Pour tous à partir de 16 ans
Intervenantes –
Léa Bonnaud, Mélanie Jolly

Atelier régulier – 19h > 21h, les vendredis
2019 : 20 sept – 4 oct – 25 oct * – 22 nov – 29 nov jam – 13 déc
2020 : 10 janv – 24 janv – 7 fév – 28 fév* – 20 mars – 17 avr – 24 avr jam * – 15 mai – 29 mai – 12 juin – 26 juin jam

Lieux – studio Anna Weill – 3 rue de l’abbé de l’Epée – Poitiers (derrière l’IRJS)
Sauf * – salle de danse de la Mauvetterie – Latillé (86190)

Tarif responsable – 125€ > 250€ à l’année / 10€ > 20€ à la carte / 5€ jam / + 7€ d’adhésion annuelle à partir de la 2è participation

Renseignements:
06 37 97 90 71 / 06 79 45 00 65
[email protected]

Flyer à télécharger ici (jpg) et ici (pdf)


Illustrations : Gregor Martin, à retrouver sur son blog
Photos : Mélanie Jolly

Témoignage de Maylis lors d’un atelier en extérieur, à retrouver sur son blog:
« Comment oublier cet atelier sur l’herbe, en veste en cuir et jean… et Mélanie sur mon dos… J’ai adoré cet atelier et cette manière de se connecter à l’autre à travers le contact et le poids du corps.
J’aime la confiance que cela demande, le travail sur les appuis et le centre pour canaliser le poids et se rendre aussi léger que possible pour son partenaire. J’ai vraiment l’impression que c’est un des meilleurs moyens d’explorer de nouvelles façon de bouger, et surtout en danse intégrée ou le fauteuil est à envisager dans la recherche de mouvement. J’espère avoir l’occasion d’explorer encore par ce biais… »